129584

Un Croate crée un sanctuaire pour les ours orphelins et attire environ vingt-mille visiteurs par an

Selon les données officielles, la Croatie a approximativement mille grizzlis. Malheureusement, la chasse à l’ours est légale en Croatie et, à cause de cette pratique, de jeunes oursons deviennent orphelins et doivent se battre pour survivre. Cependant, pour soutenir ces animaux, Ivan Crnkovic-Pavenka, un gentleman de 71 ans, a décidé de bâtir un sanctuaire pour ces ours il y a environ 15 ans.

Depuis 2002, le sauveur de cette espèce gère une réserve naturelle à Kuterevo. C’est le seul refuge de ce type qu’il existe dans ce pays. La zone protégée est à 180 kilomètres (environ 112 miles) de Zagreb, la capitale.

Images : gettyimages

gettyimages

Ivan explique que, pour les ours qui sont sauvés par des êtres humains pendant qu’ils sont encore oursons, il n’y a pas beaucoup de possibilités car ils deviennent « incapables de survivre seuls à l’état sauvage et, en grandissant, n’acceptent plus qu’on les caresse […] et se mettent à mordre et à griffer selon leurs instincts, ce qui fait qu’il est souvent nécessaire de les tuer ».

L’objectif principal de cette oasis est de fournir un abri aux oursons dont la mère a été tuée, à ceux qui ont été abandonnés ou à ceux qui sont pour une raison ou pour une autre incapables de grandir de façon à pouvoir survivre à l’état sauvage.

Au total, le site a déjà hébergé 15 ours. Il a été possible de rendre certains d’entre eux à la nature sauvage en les réintégrant à leur habitat naturel. A l’heure actuelle, neuf ours sont l’objet de soins fournis par les bénévoles du refuge, ce qui permet de leur épargner une destinée cruelle.

Plus de 2,5 hectares sont disponibles pour que les oursons puissent vivre en paix. Le site est protégé par une clôture électrique et simule autant que possible la vie sauvage de façon à ce que les oursons puissent apprendre à se débrouiller seuls à l’avenir.

Images : Kyle Moore / Shutterstock.com

Kyle Moore / Shutterstock.com

Ivan raconte l’histoire de Luka Gora pour illustrer l’état dans lequel un ours arrive habituellement au refuge. Il explique que la petite oursonne « montait à un arbre toutes les nuits pour pleurer ».

Mlada Gora, une autre femelle qui vit maintenant au refuge depuis six ans, y est arrivée quand elle avait à peine onze mois, après que des chasseurs avaient tué sa mère.

Images : Michele Aldeghi / Shutterstock.com

Michele Aldeghi / Shutterstock.com

C’est grâce à ses trois cents bénévoles que le refuge de Kuterevo survit. Ils s’efforcent aussi de lever des fonds pour permettre à Ivan de pouvoir entretenir le sanctuaire.

Un visionnaire au bon cœur et trois-cent autres personnes tout aussi humaines ont réussi à convaincre plus de vingt-mille visiteurs par an de venir visiter le refuge, ce qui a aussi amélioré la situation économique de la ville. Grâce à cette initiative d’Ivan Crnkovic-Pavenka, l’ours brun est maintenant le symbole de cette région.

Source : BOL (ville de Croatie située sur l’île de Brač dans le Comitat de Split-Dalmatie)

Array ( [0] => 1 [1] => 81 [2] => 79 [3] => 76 )
Prima
Like us
on Facebook, to get
our best posts.
Un Croate crée un sanctuaire pour les ours orphelins et attire environ vingt-mille visiteurs par an
x

We are gald you liked this post!

Like us on Facebook for more awesome posts

I like Parfait already