129340

La céphalée de tension : symptômes, causes et comment la gérer

Qu’est-ce que la céphalée de tension et est-ce qu’elle est répandue ?

La céphalée de tension est le type de céphalée (terme médical désignant le mal de tête) le plus répandu. Presque tous les adultes en ont souffert; environ 80 % des Américains adultes ont de temps à autre des céphalées de tension. Ce type de céphalée peut durer d’une demi-heure à quelques jours. Les céphalées de tension peuvent être épisodiques ou chroniques. La plupart des gens ont des céphalées de tension épisodiques une ou deux fois par mois mais elles peuvent se produire jusqu’à 14 jours par mois. Il est possible que les céphalées de tension épisodiques fréquentes deviennent chroniques. Les céphalées de tension chroniques peuvent durer des heures et se produire 15 jours par mois ou plus souvent pendant 3 mois ou plus. Environ 3 % des Américains adultes ont des céphalées de tension chroniques.

Les céphalées de tension sont différentes des migraines. Ces types de céphalée se produisent parfois simultanément mais les céphalées de tension sont en général moins violentes et ne comportent habituellement pas d’autres symptômes comme la nausée, les vomissements, les troubles visuels et une sensibilité accrue à la lumière et au son.

Quels sont les signes et les symptômes des céphalées de tension ?

Les signes et les symptômes des céphalées de tension peuvent comprendre les éléments suivants :

- une douleur sourde et continue à la tête;

- une sensation de raideur ou de pression au front, aux tempes, à l’occiput ou à l’arrière de la tête;

- des problèmes de sommeil;

- de la fatigue;

- de l’irritabilité;

- des difficultés à se concentrer.

1

Quelles sont les causes des céphalées de tension ?

On ne sait pas précisément ce qui donne naissance aux céphalées de tension mais il existe des facteurs qui peuvent les provoquer. En voici une liste non-exhaustive :

- le stress et l’anxiété;

- la fatigue oculaire;

- une mauvaise posture;

- l’épuisement;

- la déshydratation;

- une consommation excessive d’alcool ou de caféine;

- sauter des repas;

- une carence en fer;

- une lumière aveuglante ou un bruit fort;

- certaines odeurs.

Quand faut-il aller voir un médecin ?

Si les céphalées ont un effet négatif significatif sur votre qualité de vie (par exemple, si elles vous empêchent de dormir ou de faire correctement votre travail), consultez votre médecin.

Allez voir un médecin de toute urgence si la céphalée :

- est soudaine et grave;

- est accompagnée par d’autres symptômes comme de la fièvre, un torticolis, de la confusion, de la faiblesse, de l’engourdissement, des crises d’épilepsie, une vision double et des troubles de l’élocution;

- se produit à la suite d’un traumatisme crânien.

save

Comment prévenir et traiter les céphalées de tension ?

Vous pouvez prendre des antalgiques sans ordonnance, comme de l’aspirine ou de l’ibuprofène, pour soulager une céphalée de tension douce ou modérée. Toutefois, il faut utiliser les anti-douleurs avec modération parce que, si vous en prenez trop souvent et trop longtemps, vous risquez de développer une tolérance de la douleur à leurs effets. Si vos céphalées sont graves, votre médecin vous prescrira probablement des médicaments plus forts et il faudra que vous suiviez strictement les instructions qu’il vous donnera sur leur utilisation. Si vous avez des effets secondaires quels qu’ils soient ou si vous décidez d’arrêter de prendre des médicaments, dites-le à votre médecin.

Il existe des mesures que l’on peut prendre pour soulager les céphalées de tension et diminuer leur fréquence :

- la psychothérapie, comme la psychothérapie cognitivo-comportementale (ou la thérapie cognitivo-comportementale, TCC), peut vous aider à mieux gérer les situations stressantes;

- vous pouvez essayer la rétroaction biologique, qui pourra vous aider à apprendre à contrôler certaines réactions corporelles comme la fréquence cardiaque et la tension musculaire;

- vous pouvez aussi essayer des techniques de relaxation comme le massage, la méditation, la respiration profonde et le yoga pour soulager le stress;

- certaines personnes disent que l’acupuncture peut aussi aider à réduire les niveaux de stress;

- pour vous reposer les yeux, arrêtez aussi souvent que possible de regarder un écran;

- gardez une bonne posture;

- les bains chauds ou les douches chaudes peuvent aider à soulager la tension musculaire;

- l’application d’un coussin chauffant ou d’un sac de glace sur le front peut aussi apporter quelque soulagement;

- dormez suffisamment;

- réduisez votre consommation de substances susceptibles de déclencher des céphalées, comme le tabac, l’alcool et la caféine, ou arrêtez d’en consommer;

- avoir un style de vie sain (faire assez d’exercice physique, manger équilibré, abandonner ses mauvaises habitudes) peut aussi s’avérer utile.

Sources : NHS UK, Mayo Clinic, WebMD, HealthLine


Ce message est à but purement informatif. Il n’a pas pour vocation de fournir des conseils médicaux. Fabiosa ne saurait être tenue responsable pour les conséquences, quelles qu’elles soient, susceptibles de découler de tout traitement, procédure, exercice physique, modification de régime alimentaire, action ou utilisation de médicaments postérieur à la lecture ou à la mise en œuvre des informations contenues dans ce message. Avant d’entreprendre un traitement quelconque, le lecteur devrait consulter son médecin ou un autre prestataire de soins médicaux.

Array ( [0] => 79 )
Prima
Like us
on Facebook, to get
our best posts.
La céphalée de tension : symptômes, causes et comment la gérer
x

We are gald you liked this post!

Like us on Facebook for more awesome posts

I like Parfait already