134713

Le syndrome de Cushing : pourquoi il se développe, ses symptômes et que faire en plus de suivre son traitement

Le cortisol est une hormone qui exerce une influence sur le métabolisme et régule la réaction du corps au stress en vous préparant à fuir le danger ou à le combattre. Il agit aussi comme anti-inflammatoire ; la forme synthétique du cortisol est utilisée dans divers médicaments. Cependant, quand les niveaux de cortisol sont excessifs, cela peut déséquilibrer presque tous les systèmes de votre corps et finalement provoquer le syndrome de Cushing.

Qu’est-ce que le syndrome de Cushing et qu’est-ce qui le provoque ?

Le syndrome de Cushing (que l’on appelle aussi « hypercortisolisme ») est un trouble qui se développe si vos niveaux de cortisol sont trop élevés depuis trop longtemps. Selon le National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases (le NIDDK, institut dont la mission est de soutenir la recherche, la formation et la communication avec le public dans le domaine du diabète et des autres maladies endocriniennes et métaboliques, des maladies digestives, des troubles de la nutrition, de l’obésité, et des maladies rénales, urologiques et hématologiques), les adénomes hypophysaires (qui sont des tumeurs non-cancéreuses) constituent 70 % des cas de syndrome de Cushing. Ces tumeurs secrètent une quantité supplémentaire d’ACTH, l’hormone corticotrope, qui stimule la production de cortisol dans les glandes surrénales. Le syndrome peut aussi se développer à cause de tumeurs des glandes surrénales et de tumeurs qui produisent de l’ACTH dans diverses parties du corps.

Une autre cause du syndrome de Cushing peut être une utilisation prolongée des corticostéroïdes, qui agissent de la même façon que le cortisol naturellement produit par le corps.

Dans la plupart des cas, le syndrome de Cushing peut se traiter et se guérir avec succès. Le traitement varie en fonction de la cause sous-jacente et peut nécessiter une opération chirurgicale, de la chimiothérapie, une radiothérapie ou une baisse de la dose de corticostéroïdes.

Quels sont les symptômes du syndrome de Cushing ?

Le syndrome de Cushing a une gamme étendue de signes et de symptômes, dont ceux qui suivent :

  • l’obésité du haut du corps ;
  • un amincissement des jambes et des bras ;
  • la peau se contusionne facilement et guérit lentement ;
  • des vergetures violettes ou roses sur l’abdomen, les seins, les cuisses et les bras ;
  • une baisse de la libido ;
  • chez les femmes, des règles irrégulières et un accroissement de la pilosité du visage, de la poitrine, de l’abdomen et des cuisses ;
  • une fatigue aiguë ;
  • de la faiblesse musculaire ;
  • des os affaiblis susceptibles de se casser facilement ;
  • une tension artérielle élevée ;
  • un taux de glycémie élevé ;
  • une soif et une miction accrues ;
  • des calculs rénaux ;
  • de la dépression, de l’anxiété et de l’irritabilité.

Si vous soupçonnez être atteint du syndrome de Cushing, parlez-en à votre prestataire de soins de santé.

Voici ce que vous pouvez faire en plus de suivre votre traitement

Se remettre du syndrome de Cushing peut prendre beaucoup de temps. Voici des mesures qui pourront aider le processus de guérison :

    • Commencez à faire des exercices physiques mais pas à l’excès. Remettez-vous en forme mais n’en demandez pas trop à vos muscles affaiblis. Il vaut mieux que vous demandiez à votre médecin la quantité idéale d’exercices physiques que vous pouvez faire.
    • Mangez équilibré. Mangez moins de sodium et d’aliments gras. Assurez-vous que votre régime alimentaire vous apporte assez de calcium et de vitamine D pour vous renforcer les os.

7_1

    • Faites soigner votre dépression et les autres problèmes émotionnels. Si vous avez du mal à faire face seul à la dépression et à l’anxiété provoquées par le syndrome de Cushing, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé mentale. Parlez à votre famille et à vos amis de ce dont vous souffrez.
    • Soulagez vos maux et vos douleurs avec douceur. Parmi les bons moyens de soulager les douleurs musculaires et articulaires que l’on utilise souvent pendant le processus de guérison, on peut citer les massages, les bains chauds, le tai chi et l’aqua-gymnastique.

Finalement, le syndrome de Cushing est une maladie que l’on peut traiter mais qui peut entraîner des complications dangereuses si l’on ne s’en occupe pas correctement et à temps. Si vous remarquez que vous avez des symptômes du syndrome de Cushing, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Vous devriez aussi essayer de réduire votre stress quotidien parce que se sentir stressé tout le temps peut aggraver la maladie.

NIDDK, Mayo Clinic, WebMD, MedicineNet

Maladies cardiaques : 10 facteurs de risque courants


Cet article est à but purement informatif. Ne pratiquez pas l’automédication et, en tout cas, consultez un professionnel de soins de santé certifié avant d’utiliser une ou plusieurs des informations présentées dans l’article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et n’est aucunement responsable des conséquences négatives dont vous pourriez souffrir après avoir utilisé les informations fournies dans l’article.

Array ( [0] => 83 [1] => 79 )
Prima
Like us
on Facebook, to get
our best posts.
Le syndrome de Cushing : pourquoi il se développe, ses symptômes et que faire en plus de suivre son traitement
x

We are gald you liked this post!

Like us on Facebook for more awesome posts

I like Parfait already

Have you see that?

We like that posts.